Vous êtes ici : OVSQFRvendredis de l'OVSQ

Quand les momies égyptiennes nous content une histoire d’eau par Christophe Lecuyer

La composition isotopique de l’oxygène (d18O) des dents et des os est liée à celle de l’eau de boisson qui elle-même dérive, dans le cas de l’Egypte, de celle du Nil. Le d18O de momies humaines égyptiennes a donc été utilisé pour reconstituer les variations du d18O du Nil de 5500 à 1500 BP. Il a été montré que le d18O du Nil a augmenté de la période prédynastique (~5500 B.P.) à la Basse Epoque (~2550 B.P.). Cette tendance est cohérente avec une progressive aridification en Afrique du Nord-Est.

le 17 janvier 2014

Le 17 janvier à l'Observatoire de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines
Amphi Gérard Mégie, au 11 boulevard d'Alembert 78280 Guyancourt