Aller au contenu

| | |

Vous êtes ici : OVSQFR

Séminaire du LIMEEP-PS

« Villes et qualité de l’air : expositions des populations et enjeux d’urbanisme » Quelle place occupe la lutte contre la pollution de l’air dans les politiques publiques compte-tenu des enjeux multiples ? Quelles sont les évolutions en la matière ? Quels dispositifs de surveillance et quelles politiques en termes d’aménagement et de mobilités ?

le 25 novembre 2022

Vendredi 25 novembre 2022 de 9h30 à 12h30
copyright : Pixabay
Observatoire de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines
11 boulevard d'Alembert
Amphi G. Mégie

Et en ligne
https://uvsq-fr.zoom.us/j/92122579561?pwd=S3RucldXVEswZHd2OUpEeVNqdEpGQT09

Séminaire 4 : « Villes et qualité de l’air : expositions des populations et enjeux d’urbanisme »

  • Quelle place occupe la lutte contre la pollution de l’air dans les politiques publiques compte-tenu des enjeux multiples ?
  • Quelles sont les évolutions en la matière
  • Quels dispositifs de surveillance et quelles politiques en termes d’aménagement et de mobilités ?
  • Quels sont les rôles, les atouts et les limites de l’innovation technologique (micro-capteurs) ?
  • Comment contribue-elle aux données sur les émissions et les expositions des populations ?
  • Quels futurs possibles de la qualité de l’air dans les villes de demain ?
 

Programme et éclairages

En zones urbaines, la qualité de l'air est un sujet majeur à l’interface d’enjeux climatiques et de santé environnementale considérables. Les effets de la pollution atmosphérique sur la santé sont désormais avérés et l’objectif de réduire les émissions et de limiter l'exposition est l’une des priorités des politiques publiques.
La pollution de l’air reste un phénomène complexe qui se situe à l’intersection de plusieurs activités (transports, énergie, agriculture, logement et industrie, par exemple), domaines de compétences, stratégies et échelles d’actions. Pour orienter les politiques publiques, plusieurs polluants (particules fines et ultrafines (PM), dioxyde d'azote (NO2), CO, par exemple) font désormais l’objet d’une surveillance par des stations réglementaires de référence (fixes et mobiles). Celles-ci permettent de caractériser, suivre les respects ou les dépassements des normes de qualité. Plus récemment, l’innovation technologique, par l’émergence de micro-capteurs portables et géo-localisés, a enrichi les connaissances sur les niveaux des émissions et les expositions en fonction des polluants et des environnements fréquentés.
Ce séminaire entend proposer une réflexion et des discussions autour de la qualité de l’air dans les territoires urbains, en tant qu’espaces à forte concentration de populations, d’activités et d’infrastructures.
 
  • 9h30 Accueil
  • 9h45 « Politique des collectivités territoriales pour réduire les émissions de polluants atmosphériques et limiter l’exposition de la population : le cas de l’Agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines », Céline ALMEIDA, Responsable de service. Développement Durable, Transitions et Prospective, Agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines, laboratoire LIMEEP-PS, Christine HACCARD-MARI, Chargée de mission Développement durable – « Climat-Air-Energie/Transition écologique ». Service Développement Durable, Transitions et Prospective, Agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines.
  • 10h15 « Ville et qualité de l'air : une longue histoire », Isabelle ROUSSEL, Professeur émérite de géographie à l’Université de Lille 1, Présidente de l’APPA, Association pour la prévention de la pollution atmosphérique et directrice de la revue Pollution atmosphérique.
  • 10h45 « Exposition urbaine à la pollution de l'air : une expérience à l'aide de micro-capteurs individuels en Ile-de-France », Patrick SCHEMBRI, économiste, Observatoire de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (UMR CNRS-UVSQ), CEARC, Coord. Scient. Axe SHS et dév. soutenable, Institut de l'Énergie Soutenable Paris-Saclay, Université de Paris-Saclay, Nabil TOUILI, Chercheur à l’INRAE – CAMPUS AGRO PARIS SACLAY, UMR SADAPT et membre du laboratoire LIMEEP-PS.
  • 11h15 « Mesures de l’exposition individuelle à la pollution par des capteurs portables. Entre difficultés et avantages sur les instruments de référence », Baptiste LANGUILLE, Docteur en chimie atmosphérique, chercheur à l’université d’Oslo, équipe de chimie atmosphérique d’Armin Wisthaler.
  • 11h45 Questions et discussions