Vous êtes ici : OVSQFRActualités

Un hiver à plus de 400 ppm de CO2 pour l’hémisphère nord

Pour la première fois, le CO2 « de fond » dans l’atmosphère de l’hémisphère Nord est resté supérieur à 400 ppm pendant tout un hiver.

du 23 mai 2014 au 30 juin 2014

 

 

L'observatoire de référence du CO2 en Europe de l'Ouest (Mace Head) indique que la concentration moyenne hivernale a dépassé la barre symbolique des 400 ppm. Cette valeur, atteinte pour la première fois en mars 2013, vient d'être dépassée pendant 5 mois consécutifs, avec une moyenne mensuelle record de 403.4 ppm en avril 2014.

 
 

Au rythme de la croissance actuelle du CO2 (+2 ppm par an), on peut d'ores et déjà prévoir que la valeur de 400 ppm sera enregistrée dans l'hémisphère Sud début 2017, et qu'il n'y aura plus aucune moyenne mensuelle en-dessous de 400 ppm à partir de 2020.

 
 

Dans son dernier rapport le GIEC recommande de rester sous les 450 ppm à l'horizon 2100 afin de limiter le réchauffement à +2°C.


Observatoire de Mace Head, Irlande   

       



Observatoire de l'Ile Amsterdam, TAAF

      
 


Les observatoires de Mace Head et de l'Ile Amsterdam font partie du Service National d'Observation ICOS-France, et du projet 'Global Atmosphere Watch' de l'Organisation Mondiale de la Météorologie (www.wmo.int/pages/prog/arep/gaw/measurements.html)