Vous êtes ici : OVSQFR

CO2 émissions & COVID-19

Une équipe internationale co-coordonnée par le LSCE vient de produire une première estimation des émissions de CO2 évitées en raison de la crise sanitaire entre le 1er Janvier et le 1er Mai.

du 11 mai 2020 au 25 mai 2020

Une équipe internationale co-coordonnée par le Laboratoire des Sciences du Climat et de l'Environnement (LSCE-CEA/CNRS/UVSQ) vient de produire une première estimation des émissions de CO2 évitées en raison de la crise sanitaire entre le 1er Janvier et le 1er Mai. Ces estimations sont basées sur des données en temps réel de production d'électricité, des données sur la production industrielle et celle de ciment, divers indicateurs de transports routiers comme des données de mobilité, les comptages des vols nationaux et internationaux et le trafic maritime international.

Les émissions de CO2 des batiments résidentiels et commerciaux sont les moins bien connues car il n’y a pas de données globales sur les consommations de fuels pour différents habitats. Les émissions de chauffage des bâtiments ont été estimées à partir de champs de température disponibles en temps réel. L’article en revue ci dessous détaille les estimations pour différents pays. Les émissions de CO2 ont baissé de 542 millions de tonnes de CO2 entre le 1er Janvier et le 31 mars, avec une incertitude de 20%, soit une diminution de 5,8% par rapport au premier trimestre 2019. Principalement en raison de la crise sanitaire, mais aussi car l’hiver 2020 a été doux, sauf au mois de Mars en Europe. Les estimations mises à jour jusqu’au 1er Mai avec la même méthodologie, montrent que la baisse des émissions a été encore plus forte en Avril, avec le confinement en Europe et des restrictions de mobilité prises dans de nombreux autres pays : une baisse de 7.3% entre le 1er Janvier et le 1er Mai par rapport à la même période en 2019, soit une baisse 886 millions de tonnes de CO2.

Philippe Ciais