Vous êtes ici : OVSQFR

Des pierres taillées témoignent d’une occupation humaine précoce du Brésil

Des chercheurs du LSCE ont participé à la datation d'objets archéologiques découverts par la Mission franco-brésilienne de l'État de Piauí, dans le nord-est du Brésil.

du 17 mars 2021 au 17 avril 2021

(c)Vitoriano Jr
La présence d'une panoplie d'outils variés témoigne d'une présence humaine, il y a 24.000 ans, sur ce site, ainsi que de la riche culture matérielle de ses occupants. Cette découverte questionne l'idée communément admise selon laquelle l'occupation humaine de l'Amérique du Sud ne peut qu'être postérieure à celle de l'Amérique du Nord.

Fouillé depuis 2011 par la Mission franco-brésilienne de Piauí, le site archéologique de Vale da Pedra Furada (Vallée de la pierre percée), au nord-est du Brésil, contient des traces d'occupations humaines anciennes (de 40.000 à 5.000 ans).

En 2016, les archéologues ont recensé 2.200 objets en pierre, façonnés par l'Homme (artefacts lithiques) dans une même strate. La mesure du carbone 14 contenu dans des charbons associés à ces artefacts et l'analyse par luminescence stimulée optiquement (OSL, Optically Stimulated Luminescence) des sédiments autour des artefacts leur ont permis d'attribuer un âge compris  entre 27.600 et 24.000 ans à cette strate (ou horizon).
Ils ont également étudié les traces produites par l'utilisation de ces artefacts. Leur analyse tracéologique atteste de la présence de tranchants avec ou sans retouche qui étaient en contact avec des matières animales et végétales (ligneuses et non ligneuses). Ils ont également pu observere plusieurs catégories d'outils, selon la technique de fabrication et la morphologie des objets (denticulés, grattoirs, grattoirs latéraux, perforateurs et outils convergents bifaciaux, etc).


Parmi tous ces objets, l'un d'eux, datant de 24.000 ans, revêt un caractère exceptionnel. Il est absolument unique dans la boîte à outils de la strate et personne n'a jamais retrouvé un tel objet dans d'autres couches archéologiques, en d'autres lieux !
Sur une plaque d'arénite silteuse – une matière inusitée dans cette strate où les autres artefacts sont tous en quartz ou en quartzite – les artisans ont façonné une structure à forme hexagonale et symétrique dans sa plus grande longueur, avec une denticulation sur sa périphérie. L'objet ne montre aucune trace d'utilisation, ce qui suggère qu'il puisse d'agir d'un objet à fonction de signe plutôt qu'un simple objet d'usage.