Vous êtes ici : OVSQFR

La « ville durable », objet scientifique ? Approche pluridisciplinaire

Ce premier séminaire organisé par le LIMEEP-PS vise à s’interroger sur le concept de ville durable et, plus prosaïquement, sur la ville et son devenir.

le 26 mars 2021

Vendredi 26 mars 2021 de 14 h à 16 h
Capitalisme, Globalisation, Transition écologique Séminaires du LIMEEP-PS (2020-2021)

 

Programme

Pluridisciplinaire, ce premier séminaire organisé par le LIMEEP-PS vise à s’interroger sur le concept de ville durable et, plus prosaïquement, sur la ville et son devenir.

C’est dans un cadre élargi du champ des sciences sociales que se dessine ce séminaire de recherche. Concept aujourd’hui largement partagé par les médias meanstream, il serait erroné de penser qu’il existe aujourd’hui un concept unique, identifiable, avec des frontières bien délimitées, pour définir la ville durable. Notre séminaire se fixe comme ambition de rapprocher les visions et les méthodes pour penser la durabilité de la ville dans son fonctionnement et dans ses logiques d’expansion. Sciences expérimentales (physique, sciences de la terre, sciences de l’environnement, agronomie, santé) et sciences sociales (économie, géographie, urbanisme, sociologie urbaine) sont invitées à exposer leurs visions et débattre sur le devenir de la ville.

  • Comment peut-on revisiter le concept de la ville durable ?
  • Comment mesure-t-on la durabilité de la ville ?
  • Existe-t-il des indicateurs de mesure ?
  • Quels sont les risques que nous rencontrons en ville aujourd’hui ?La ville peut-elle continuer à croître sans aucune menace ?
 

Le développement durable, alibi ou avenir de la ville ?

Guy BURGEL est professeur de géographie urbaine à l’Universite Paris Nanterre, fondateur du Laboratoire de Géographie Urbaine (LGU), et coéditeur, avec Galia Burgel, de la collection Villes en Parallèle, en ligne sur le site Persee/vilpa.

  1. Des conceptions ambiguës : la ville durable trop souvent réduite depuis des lustres à des objets plus ou moins médiatiques ; la crise sanitaire actuelle a ajouté à ces interrogations structurelles des contradictions ;
  2. Une mise en perspective historique : la ville « durable » comme capacité d’innovation pour se reproduire sur elle-même et se perpétuer ;
  3. Des questions récurrentes  (taille optimale de la ville durable, formes architecturales, relocalisations économiques et excès de la décroissance)

 

« Vivre » la ville agile pour plus de durabilité -  La place des acteurs de/dans la ville, faire Cité peut-il être la clé de la durabilité ?


Véronique PORTEMONT est doctorante  «Sciences Sociales et Humanités» - Laboratoire CEARC - Observatoire Versailles-Saint-Quentin
 
  1. Quelle durabilité pour une ville constamment en mouvement ?
  2. Indicateurs, mesures, etc… la technicité peut-elle à elle seule être synonyme de durabilité ?
  3. Un des objectifs de la ville durable peut il être : La ville comme «lieu de bien-être» ?
 

Les villes « neutres en carbone » seront-elles nécessairement des villes « soutenables » ? Une réflexion autour de l’arbitrage entre les objectifs climatiques et les objectifs de développement


Patrick SCHEMBRI, économiste, Observatoire de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (CNRS-UVSQ), CEARC, Université de Paris-Saclay, Coord. Scient. Axe SHS IRS Paris-Saclay MOMENTOM sur la transition énergétique

Les zones urbaines sont les épicentres des stratégies d’atténuation des GES. La rapidité et l’ampleur des changements nécessaires pour répondre aux accords de Paris risquent de conduire à des conflits et arbitrages entre les objectifs climatiques et les objectifs de développement.
  1. Identifier les principales sources des émissions de CO2 pour les zones métropolitaines,
  2. Evaluer les leviers pour la construction des scénarios de transition, en questionnant l’orientation souhaitée des politiques d’urbanisation,
  3. Le développement soutenable comme enjeu majeur pour concilier les politiques climatiques et de développement, les objectifs de long terme et les tensions de court terme.
 

Les villes ont-elles les outils nécessaires pour suivre leurs objectifs de réduction des émissions de GES ? Du bilan carbone aux systèmes d’information dynamiques.

Thomas LAUVAUX, Chercheur MOPGA au Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement.
  1. Les bilans carbone des villes sont-ils suffisamment précis pour l’élaboration et lesuivi des Plans Climat?
  2. Que peut apporter la mesure atmosphérique au suivi des émissions de GES urbains?
  3. Identifier les synergies entre qualité de l’air, végétation urbaine, et émissions de GES.

Métabolisme et durabilité des villes 


Abdeljaoued KACEM, Directeur des études à l’Université d’Évry Val d’Essonne et chercheur associé au LIMEEP-PS.
  1. Origine du concept de métabolisme urbain : définition et analyse
  2. Métabolisme de fonctionnement et durabilité des villes
  3. Métabolisme de croissance et durabilité
  4. L’effet Tunnel fondement des politiques urbaines durables
  5. Conclusion et perspectives
Informations complémentaires