Vous êtes ici : OVSQFR

Séminaire LIMEEP-PS Quel avenir pour Venise ?

Le LIMEEP-PS et la Médiathèque du Canal vous invitent à leur séminaire "Quel avenir pour Venise?" Réflexions sur la durabilité d’une ville (trop souvent) condamnée à mort.

le 10 décembre 2021

Vendredi 10 décembre 2021
Médiathèque du Canal
Quai François Truffaut
78180 Montigny-le-Bretonneux

La mort de Venise

est un topos de l’histoire contemporaine. Dès le début du XIXe siècle, Pierre Daru, dans son Histoire de la République de Venise (1819), forgeait la légende noire d’une Sérénissime république alanguie dans une décadence qui lui valut de disparaître sans coup férir face à Napoléon Bonaparte en 1797. Les grandes inondations de 1966 qui touchèrent Venise, mais également Florence et la répétition de phénomènes d’acqua alta de plus en plus forts, ont mis en avant la vulnérabilité de Venise face à la montée des eaux et permis une prise de conscience du fragile équilibre lagunaire. Vouée à finir engloutie dans l’imaginaire collectif, voici que depuis vingt ans une nouvelle menace pèse sur Venise, de manière spectaculaire : le passage régulier des grands paquebots de croisière dans le bassin de Saint-Marc remet en cause l’intégrité même des fondations de la ville.

 

Les problèmes environnementaux et économiques

que connaît Venise sont particulièrement sensibles et il n’est pas exagéré de parler d’urgence. Toutefois, par-delà la carte postale, qu’elle soit romantique ou catastrophiste, la ville de Venise nous semble une bonne étude de cas, en raison de son implantation lagunaire historique qui fait de la vulnérabilité une caractéristique ontologique. Elle offre l’occasion de questionner la notion de développement durable en croisant les approches disciplinaires et en interrogeant des concepts comme ceux de « non-lieu », de « décentrement » (Marc Augé), ou encore « d’hyper-lieu » (Michel Lussault) ainsi que les réflexions du philosophe marxiste Henri Lefebvre autour du « droit à la ville » (1968), remises en valeur il y a une dizaine d’années.
Trois axes principaux articuleront le séminaire : le premier convoquera l’enjeu environnemental comme un fondement des problématiques actuelles, le deuxième abordera la question économique à travers la prégnance du tourisme de masse et de ses lourdes conséquences sur l’écosystème urbain. Enfin, le troisième axe questionnera la dimension plus politique, au sens étymologique du terme, c’est-à-dire la place des Vénitiens, leur appropriation d’une ville qui semble ne plus leur appartenir et la manière dont ils peuvent appréhender son histoire plus récente.


 

Programme


14 h Accueil et présentation

I. L’enjeu environnemental à Venise et son milieu lagunaire
  • 14 h10 IVAN BROVELLI (LIMEEP-PS) — Vulnérabilités et potentialités historiques d’une ville hors du commun.
  • 14 h30 CHARLOTTE HEINZLEF (CEARC) — Dérèglement climatique, quelles évolutions pour les villes côtières ? L’exemple de Venise.
  • 14 h50 Discussion animée par ROBERTO POLLIO (LIMEEP-PS)

II. Le risque de « disneylandisation » : ville, parc d’attraction ou pire, non-lieu ?
  • 15 h GIACOMO MARIA SALERNO (Sapienza Università di Roma) — Venise entre touristification et droit à la ville
  • Présentation en langue italienne. Synthèse en français
  • 15 h20 MICHELE CASARIN (Ville de Venise-Direction action culturelle) — Venezia, la città incompiuta
  • Présentation par visioconférence en langue italienne. Synthèse en français
  • 15 h30 Discussion animée par ROBERTO POLLIO (LIMEEP-PS)

III. Vivre et faire vivre la polis : Histoire, mémoire et identité vénitienne
  • 15h40 GIOVANNI SBORDONE (IVESER) — La storia presbite e l'ossimoro della Venezia contemporanea
  • Présentation par visioconférence en langue italienne. Synthèse en français
  • 16 h GIULIO BOBBO (IVESER) — Venezia, la storia non finisce
  • Présentation par visioconférence en langue italienne. Synthèse en français
  • 16 h20 Discussion animée par ROBERTO POLLIO (LIMEEP-PS)
  • 16 h30 Conclusions
  • 16 h40 Questions et échanges jusqu’à 17h